fbpx L'articulation | Knipex Aller au contenu principal
Loading YT Video
Knipex
Quality — Made in Germany

L'articulation

En tant que point d'appui, l'articulation détermine la transmission de la force appliquée sur les poignées aux points effectifs : les tranchants ou les mors de préhension de la pince.

L'axe d'articulation peut être conçu avec une vis, un rivet ou un boulon forgé, selon la charge pour laquelle la pince est conçue.
Pour garantir que les pinces avec un point d'articulation fixe fonctionnent sans jeu et toujours en douceur, une grande précision est requise lors de la fabrication des différentes pièces autour de l'articulation. La connexion entre les deux demi-pinces est possible grâce à différentes conceptions.

Charnière superposée

Lorsque les deux moitiés d'une paire de pinces sont reliées par une articulation par recouvrement, normalement utilisé pour les pinces de charpentier, les tenailles et les pinces coupantes diagonales à forte démultiplication, elles se superposent sans être travaillées. C'est pourquoi les poignées de ces pinces peuvent être rendues très robustes.

 

 

 

 

Charnière superposée

Lors de l'assemblage de cette charnière, les deux parties de la pince sont à moitié usinées. De cette façon, les deux poignées de pinces peuvent être placées l'une à l'intérieur de l'autre. La surface extérieure de la zone du rivet est lisse et non dentelée.

 

 

Charnière entrepassée

Les pinces à charnière entrepassée sont particulièrement résistantes. Ici, une poignée est fendue et l'autre est poussée à travers. Une goupille d'articulation montée des deux côtés relie les deux parties de sorte que les deux poignées soient guidées en toute sécurité.

 

 

Charnière entrepassée coulissante

Les articulations entrepassées coulissantes permettent aux mâchoires de préhension d'une pince d'être adaptées de manière optimale aux différentes tailles de pièces. A cet effet, l'ouverture de la mâchoire est agrandie ou réduite. Cela se fait en déplaçant les poignées de la pince l'une vers l'autre ou l'une de l'autre. Pour que cela fonctionne, soit un mécanisme de verrouillage est déverrouillé en ouvrant davantage les poignées de la pince, soit un boulon à ressort est désengagé pour le réglage. Des exemples classiques de ces pinces avec cette articulation sont les pinces multiprises et les pinces clés.